L’oreille tout comme les yeux est sujet à maintes agressions sonores qui contribuent à des conséquences nocives comme la perte ou la baisse d’audition, acouphène et peuvent engendrer des traumatismes auditifs. Voila pourquoi il est nécessaire de protéger ses oreilles des ondes sonores nuisibles dans nos maisons par le biais d’isolants phoniques de pointe.

Isolation acoustique ou phonique pour réduire les bruits

Nous vivons dans un monde bourré de vacarme : des fleuves de moteurs interminables, des télévisions qui hurlent trop fort….et nous souhaitons retrouver le calme absolu et passer une nuit ou une sieste agréable sans être gêné ou se réveiller en sursaut… Rien n'est pourtant moins sûr tant que vous ne vous n’êtes pas penchés sérieusement sur l'isolation acoustique ou phonique de votre logement.

Pour comprendre davantage ce phénomène, il faut savoir ce que c’est que le bruit. Le bruit se compose d'ondes qui sont partiellement absorbées par les obstacles qu'elles rencontrent, il se mesure en décibels (dB). Plus un bruit est fort, plus les décibels sont élevés. Il existe deux types de bruit :

  • les bruits « aériens », bruits extérieurs comme la circulation, la discussion dans une autre pièce. Une bonne isolation phonique, est capable de freiner ce problème.
  • les bruits « soldiens » qui sont des bruits entre deux logements qui passent à travers la structure de l'habitation (sols, murs, plafonds) comme les bruits des chocs.

L'isolation acoustique des vitrages

L’isolation acoustique commence par le renforcement de l’isolation de la façade et des fenêtres et s’assurer s’il existe une brèche dans la façade, même de quelques centimètres. Pour les fenêtres il convient de renforcer le vitrage, de vérifier la solidité et la bonne étanchéité des joints et châssis de vos fenêtres. Il est également important de vérifier le système de ventilation pour éviter la condensation.

Isolation les sols, murs et plafonds

Il essentiel de lutter efficacement contre les bruits soldiens d'une maison avec une isolation phonique afin de bénéficier d’une vie confortable. Pour l’isolation phonique au plafond, les meilleures solutions sont le plafond acoustique fait de dalles isolantes collées ou fixées mécaniquement par des vis et des chevilles et le double-plafond ou faux-plafond.

En ce qui concerne l’isolation phonique aux murs, elle ne s’applique pas à la seule paroi de séparation parce que les autres murs peuvent suivant leur constitution soit arrêter ou au contraire conduire les ondes sonores. Plus une paroi est lourde, moins elle transmet les sons. Idem, plus un mur est perméable, plus il laisse passer les bruits. Pour ce faire, Il faut le couvrir d’enduit pour neutraliser cet effet. Dans Si la paroi est creuse, on peut alors combler le vide avec un élément absorbant comme de la laine de roche compressée. On peut également poser des panneaux de fibre minérale doublée d'un parement ou plus simplement à l'aide d'isolants fins en plaques ou en rouleaux, en mousse ou en fibre.

Pour l’isolation phonique au sol, on doit poser directement le sol (revêtement, carrelage ou parquet) sur une sous-couche résiliente constituée d'un matériau isolant mince (au maximum 5 millimètres), fibreux ou alvéolé (fibre de verre, liège,...) qui absorbe le son et bloque sa diffusion. Pour que cette technique soit effectuée avec succès, concernant les sols durs comme le parquet, il est nécessaire d’éviter tous les contacts avec les murs et le plancher.

Caractéristiques des isolants phoniques efficaces

Vous pouvez reconnaitre les propriétés de construction, jetez un coup d’œil sur les indices de performance exprimés en dB. Ces indices, mesurés en laboratoire, caractérisent la performance des éléments de construction à réduire les sons :

Rw exprimé en dB est dédié pour les bruits aériens. Plus Rw est important, meilleure est la performance d’affaiblissement du matériau. Pour les bruits de choc ou bruits d’impact, c’est l’indice d’efficacité aux bruits de choc Δ Lw exprimé en dB.

S’il est question de correction acoustique, c’est le pouvoir absorbant du matériau qui est mesuré. Exprimé sous la forme d’un coefficient global α w, il est compris entre 0 (réflexion totale : le matériau n’est pas indiqué pour assurer la correction acoustique du local) et 1 (absorption totale : le matériau peut contribuer efficacement à la correction acoustique du local). Plus le coefficient α w est proche de 1, plus l’absorption et la correction acoustique du local sont efficaces.

Articles similaires