Quelles sont les conséquences du froid sur mes veines ?

Ce n’est pas seulement en été que nos jambes sont chaudes. L’hiver peut également être une contrainte pour les veines : Les files d’attente interminables aux soldes d’hiver ou lors de l’achat de cadeaux, la station debout au marché de Noël, le chauffage par le sol ou la prise de poids sont de véritables contraintes pour les veines. En outre, l’hiver, l’exercice physique fait défaut : la pluie, la neige et les averses de neige fondue ne poussent pas tout le monde à faire des promenades régulières. Même la « discipline sportive au moins une fois par semaine » commence à vaciller pendant la saison froide et morose. Toutefois, le sport améliore la circulation du sang au niveau des veines.

Quelle est la fonction de nos veines ?

Les veines absorbent le sang déficient en oxygène des tissus et le transportent vers le cœur contre la gravité. Dans les jambes, les veines reçoivent l’aide des pompes musculaires. Lorsque les muscles des jambes se contractent, ils exercent une pression sur les veines profondes et transportent ainsi le sang vers le cœur. Lorsque les muscles de la jambe se détendent, les valvules veineuses empêchent le sang de refluer, c’est-à-dire de se rendre au cœur.

Comment se développent les veines tendues ?

La station debout fréquente, éventuellement dans des bottes serrées, endommage la pompe musculaire du mollet, qui transporte le sang vers le cœur contre la gravité. Pas étonnant que de petites niches se forment alors dans les vaisseaux sanguins où le sang « prend de courtes pauses ». Les valves veineuses ne se ferment alors plus correctement.

Par conséquent, le sang ne circule pas dans le système veineux profond, mais s’infiltre dans les veines superficielles. Cette charge volumique entraîne une dilatation des veines superficielles : Les parois des veines deviennent flasques, se vident et perdent leur élasticité et leur résistance. Celà engendre une mauvaise circulation du sang et entraîne la sensation de jambes lourdes. Ce problème favorise ainsi fa formation des varices au niveau des jambes.

Problèmes veineux dus au manque d’exercice
Surtout quand il fait humide et froid dehors, le canapé et le fauteuil attirent plus que l’activité sportive. Mais ce confort entraîne des problèmes pour nos veines : un travail musculaire actif dans les jambes soutient les veines dans leur tâche de transporter le sang vers le cœur contre la gravité.

Cependant, les valvules veineuses dépendent de muscles bien entraînés. Si cela laisse à désirer, il y a aussi le danger des veines flasques.

Comment les veines tendues s’expriment-elles ?

Les petites veines d’araignée superficielles sont peu esthétiques, mais généralement inoffensives. Cependant, ils peuvent être des signes de dommages aux veines profondes. Si des vaisseaux plus gros et superficiels sont également touchés, on les appelle des varices. Elles s’accompagnent souvent de jambes fatiguées, de gonflements, d’une sensation de tension et de picotements dans les jambes, parfois de démangeaisons et de crampes nocturnes aux mollets.

La position assise et debout fréquente entraîne en outre un étirement excessif en raison de la pression du sang sur les parois des veines. De ce fait, les premiers signes de phlébite qui sont des inflammations de la membrane des veines apparaissent ainsi. L’apparition des signes superficiels des varices est donc alarmant. Il est essentiel de faire des examens dès les premièrs signes de phlébite pour éviter les problèmes d’ordre chronique.

Le rôle du surpoids dans les problèmes veineux
Le surpoids est un fardeau non seulement pour notre cœur, mais aussi pour nos veines. Biscuits, massepain, oie de Noël, fondue du réveillon du jour de l’an et ensuite beignets de carnaval – combinés à un manque de sport et d’exercice, ils entraînent généralement une prise de poids.

Une alimentation saine, comportant beaucoup de fruits, de légumes et de produits complets, contribue à réduire l’obésité et, en fin de compte, est bénéfique pour nos veines.

Pieds nus dans la neige au lieu de l’accumulation de chaleur
Les bottes chics – de préférence à hauteur de genou – attirent en effet l’attention. Mais cela ne tourne pas dans nos veines. Au contraire : un haut bord de bootleg resserre littéralement la jambe.

Si l’on y ajoute des talons hauts, le roulement naturel du pied lors de la marche est entravé, ce qui nuit à la fonction des veines. Les talons hauts entravent le transport de retour du sang vers le cœur, car les muscles du pied et du mollet sont gênés dans leur travail par cette chaussure.

Les experts en veines mettent également en garde contre les pièces surchauffées, en particulier le chauffage au sol, en combinaison avec de longues périodes d’assise ou de debout.

Les collants de soutien peuvent au moins être une aide pour les personnes qui doivent beaucoup se tenir debout, comme les vendeuses dans les grands magasins surchauffés. Si vous souffrez souvent de jambes gonflées et douloureuses en hiver, vous devriez baisser un peu le chauffage. Cela protège non seulement l’environnement, mais aussi les veines !

10 conseils pour le soin de vos veines

L’eau à la Kneipp en eau froide et les douches alternées sont bonnes pour les veines. L’alternative pour l’hiver : Marcher pieds nus dans la neige pendant une courte période renforce le système immunitaire et stimule la fonction veineuse (après quoi, il peut s’agir d’un bain de pieds chaud).

Le surpoids met les veines à rude épreuve et doit donc être évité.

Il est important de boire beaucoup !

Les sports favorisant la circulation sanguine, comme la natation ou le cyclisme, favorisent la circulation sanguine.

Montez les escaliers au lieu d’utiliser l’ascenseur – cela vaut également pour le marathon des achats dans le grand magasin.

Levez les jambes aussi souvent que possible.

Évitez de rester assis pendant de longues périodes.

Ne croisez pas les jambes en vous asseyant, car cela comprimerait les veines.

Des bottes serrées ou des chaussures à talons hauts nuisent à la circulation sanguine.

Évitez les excès de chaleur, comme les bains de soleil prolongés ou l’accumulation de chaleur dans les pièces surchauffées ou le chauffage par le sol.

Comment bénéficier d’une assurance habitation pour un étudiant
5 bonnes raisons de végétaliser le toit de votre maison