5 bonnes raisons de végétaliser le toit de votre maison

toit végétalisé

Dans les milieux urbains, toutes les toitures se ressemblent et sont fabriquées avec du béton. Pourtant, ce mode de construction n’est pas durable pour l’environnement, surtout dans l’actuel contexte climatique. Il existe cependant d’autres méthodes de construction des toitures qui nécessitent l’utilisation de la végétation. Dans cet article, découvrez 5 bonnes raisons de végétaliser la toiture de votre maison.

1. Le toit vert, un isolant thermique et phonique

La toiture végétalisée n’est pas une invention récente. On retrouve la trace de ses premières utilisations dans certains pays comme la Norvège et l’Islande depuis le Néolithique. Ces pays situés dans les régions périarctiques font face à des températures froides très importantes. Ainsi, à cause de leurs propriétés isolantes et pour limiter les pertes de chaleur, les habitants de ces pays ont eu recours aux toitures végétalisées. Cependant, si dans les régions froides, la toiture végétale permet de limiter la perte de chaleur, elle permet dans les zones chaudes de réduire la chaleur. En effet, la végétation permet d’intercepter les radiations solaires ce qui contribue à la réduction du flux de chaleur à travers le toit. Cela est possible par différents phénomènes, dont l’évapotranspiration. Cette utilisation qui est faite du toit végétalisé est plus répandue chez les Indiens.

Avoir un toit vert offre un réel avantage pour les habitations mal isolées. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), le taux de déperdition de chaleur par le toit pour les maisons mal isolées est de 30 %. Or, le toit végétal va permettre de limiter les variations thermiques. Cet aspect est plus marqué lors des fortes chaleurs, car pendant qu’un toit classique surchauffe, la toiture végétalisée a tendance à maintenir la température dans le bâtiment autour des 20 °C. Dans ce cas, il n’est plus nécessaire d’installer une climatisation, ce qui permet de réduire les coûts énergétiques de la maison.

Par ailleurs, pour ceux qui habitent dans des zones bruyantes, la végétalisation de la toiture peut avoir un autre bénéfice. Par l’effet de masse, elle offre une importante capacité d’isolation phonique par rapport aux bruits. En dehors de cet aspect, le toit vert a aussi la capacité d’atténuer les réverbérations.

2. La capacité à retenir les eaux pluviales

Les toitures végétalisées sont d’un grand soutien par temps orageux, parce que lors de fortes averses, elles jouent le rôle de tampon grâce à leur pouvoir de rétention d’eau. Vous devez savoir que l’une des raisons qui causent l’inondation est l’incapacité des toits à retenir l’eau. En effet, lorsqu’il pleut, les eaux de pluie s’écoulent rapidement des toitures classiques et s’accumulent plus vite au sol. À l’inverse, les toitures végétales se gorgent d’eau. Ensuite, l’évacuation des eaux pluviales se fait lentement par le biais des gouttières ou par évaporation. En prenant l’option de couvrir votre toiture, vous éviterez les dépenses onéreuses visant à dimensionner la hauteur des réseaux d’eau.

3. Pour une meilleure étanchéité et une bonne longévité du toit

L’étanchéité classique d’un toit se fait à l’aide de différents éléments comme les feuilles bitumeuses qui sont fabriquées en PVC, en asphalte ou en EPDM. Même si ces matériaux ont une durée de vie importante (25 ans), ils sont agressés par les variations de température au fil des saisons. Ils se dégradent donc progressivement et nécessiteront plus tard un nouveau travail total. Par contre, en choisissant une toiture végétale, vous utilisez un matériel qui protégera le toit de tous les éléments climatiques. Cette protection vous garantit une étanchéité pouvant aller jusqu’à 50 ans. De plus, le coût d’un toit vert ne coûte pas plus cher que celui d’une étanchéité classique. Le toit végétal a également une durée de vie plus longue, car il est protégé des radiations UV qui détériorent les revêtements des toitures classiques.

4. Bénéfique pour la santé

Dans les grandes villes, force est de constater que l’air n’est pas de bonne qualité. Conséquence, les centres urbains font face à des problèmes de santé publique parce que l’air est rempli de particules fines et de CO2. On assiste donc au développement de nombreuses maladies respiratoires. Pour pallier ce problème, on peut se servir des plantes qui permettent de purifier l’air. Elles retiennent les particules fines et produisent de l’oxygène en quantité. Par ailleurs, le toit végétalisé permet de réduire l’effet « îlot de chaleur » grâce à sa capacité à retenir dans l’air un certain taux d’humidité.

5. Un refuge pour la biodiversité

La biodiversité n’a cessé de décliner au cours des dernières décennies, entraînant la disparition de nombreuses espèces végétales et animales. Or, les toitures végé tales constituent un refuge pour la faune et la flore urbaine. Par conséquent, la végétalisation des toitures est un bon moyen de réintroduire dans les villes certaines espèces animales et végétales.

Comment bénéficier d’une assurance habitation pour un étudiant
Quelle est la puissance optimale pour un aspirateur ?