sante-habitat

Vous pensez que votre habitat est un nid douillet et propre, et pourtant vous éternuez et vous souffrez de problèmes respiratoires. Cela est dû à la mauvaise aération de votre demeure de l’humidité, la moisissure et la prolifération des acariens et des blattes. Pour plus détails voici un petit tour d’horizon pour vous faire découvrir le syndrome de l’habitat malsain.

Le syndrome de la maison malsaine

Lorsqu’une maison est mal aérée, trop humide, polluée par des produits chimiques, moisissures et habitées par les acariens et les blattes, elle peut se transformer en un véritable cadre propice pour déclencher les allergies, lesquelles peuvent se traduire de différentes manières : allergie respiratoire principalement (rhinites allergiques, asthme), mais aussi cutanés (eczéma, urticaire) ou oculaires (conjonctivite). L’allergie aux blattes, pareillement à l’allergie aux acariens est difficile à endurer.

Les blattes à la maison : un véritable calvaire

Les blattes appartiennent à la catégorie des pneumallergènes, c'est-à-dire ceux qui pénètrent dans l’organisme par les voies respiratoires. Les déjections et débris de mue de l’insecte sont à l’origine des réactions allergiques. En effet, ces particules allergènes volatiles entrent dans la composition de la poussière des habitations et dans l’air ambiant. A cause de ces bestioles la maison sera une source de désagréments pour ses occupants notamment pour les sujets allergiques. Donc dès que vous remarquez apparaitre les premiers spécimens, il faut tout de suite commencer à traiter les lieux et fermer soigneusement les paquets de nourritures et d'aliments comme les pâtes, les farines, le riz, ou les pommes de terre.

Les moisissures

La moisissure est l’un des défauts qui rend la demeure malsaine parce qu’elle se répercute sur la santé de ses habitants et surtout les bébés et les enfants. Ce sont des champignons microscopiques qui se développent dans les endroits mal aérés et humides. Les allergies aux moisissures sont dues à d'humidité dans des lieux mal ventilés tels que la salle de bain et la cuisine. L’inhalation des spores provoque des manifestations allergiques comme les épisodes de rhinite, conjonctivite et asthme.

Les moisissures les plus répandues sont

  • L'alternaria, qui est un parasite des végétaux en décomposition qu’on peut trouver sur les fruits et légumes.
  • L'aspergillus qui se trouve dans le sol, le compost, les céréales, le pain, les fruits et les entrepôts de grains.
  • Le cladosporium qui se trouve sur gazons, plantes, sols, fruits et textiles

Dns le cas d'une toiture plate ou inclinée, les moisissures sont provoquées aussi par la mauvaise exécution de l'étanchéité qui facilite l'infiltration des eaux. Pour aller plus se renseigner plus sur ce sujet cliquez ici.

La pollution de l’air à la maison

La pollution de l’air intérieur des logements est très insidieuse et elle se veut encore plus nocive que celle de l’air extérieur, car ses composants et ses concentrations sont invisibles. Plusieurs sources provoquent ce désagrément. Une partie de ces polluants sont nommés C.O.V. (Composés Organiques Volatils), qui contient du carbone. Les principaux polluants de l’habitat sont classés en différentes catégories et leur taille parfois microscopique :

  • PM 10 les particules fines, très fines et ultrafines pénètrent dans les bronches
  • PM 2.5 les particules très fines et ultrafines pénètrent dans les alvéoles pulmonaires
  • PM 1,0 les particules très fines pénètrent dans les alvéoles pulmonaires
  • PM 0,1 les particules ultrafines ou nano particules peuvent passer la barrière alvéolocapillaire.

En conclusion, chez nous, nous nous sommes pas toujours à l'abri des dangers ! Il existe plusieurs risques comme l'allergie causée par les moisissures ou la pollution de l'air intérieure, sans oublier aussi les risques des ondes électromagnétiques.

Articles similaires