enfants de demain moins intelligent

Depuis quelques décennies, une baisse du QI s’est fait remarquer, notamment chez les générations nées après 1975. Si certains chercheurs parlent d’un environnement culturel non favorable pour les jeunes générations, pour d’autres, les responsables sont les perturbateurs endocriniens ou encore les gènes. Pour Didier Raoult, médecin et chercheur biologiste français, cette diminution du quotient intellectuel est tout simplement due à une exploitation non contrôlée de la technologie et des médias lorsque les écrans ont remplacé les livres.

Les écrans, première cause de cette baisse du QI

Télévision, Internet, Smartphone, jeux vidéo… La génération actuelle ne peut plus s’en passer. Cette addiction aux écrans serait pourtant la cause principale de la baisse de QI chez les plus jeunes. En tout cas, le médecin et professeur de microbilogie français Didier Raoult en est convaincu. Selon lui, passer trop de temps devant un écran pourrait causer des modifications cérébrales visibles. Il s’avère qu’une exposition prolongée devant un écran entraîne la diminution en épaisseur de la matière grise. Cette diminution s’observe surtout sur les zones du cortex liées à la communication interhumaine et à la compréhension. En d’autres termes, on devient moins sociable et moins intelligent ! Sachant que les plus jeunes passent en moyenne 6 heures de leur temps sur les réseaux sociaux ou à jouer à des jeux, il y a vraiment de quoi s’inquiéter sur l’intelligence de nos enfants.

La lecture pour développer son intelligence

Dans son blog blogs.mediapart.fr/didier-raoult, Didier Raoult, suggère de privilégier la lecture. Selon ce chercheur, contrairement aux écrans, lire des livres favoriserait l’augmentation de l’intelligence en entraînant des réseaux neuronaux multiples. Il affirme d'ailleurs que les grands dirigeants de ce monde sont ceux qui lisent plus de 50 livres chaque année. Malheureusement, il a été remarqué que les Français passent de moins en moins de temps à lire. Les bibliothèques sont peu fréquentées et les ordinateurs, Smartphones et autres tablettes ont pris le dessus. Il serait temps d’inverser la situation avant que la crainte d’Albert Einstein ne se confirme. En effet, ce scientifique légendaire a une fois dit : « Je crains le jour où la technologie dépassera les capacités humaines. Le monde risque alors de voir une génération de parfaits imbéciles ».

Les bactéries seraient-elles plus intelligentes que nous ?

Permettant, entre autres, de déterminer les caractéristiques des micro-organismes afin de trouver les causes ou les remèdes d’une maladie infectieuse, la microbiologie connait actuellement une avancée surprenante. En effet, les recherches effectuées par Eshel Ben-Jacob, professeur à l’université de Tel-Aviv, en Israël ont permis de découvrir que ces êtres unicellulaires seraient dotés d’une intelligence. Sachant que les bactéries ont été les premières formes de vie sur Terre et vu leur capacité à se développer tout en s’adaptant à toutes les situations, cette affirmation tient bien la route. 500 espèces bactériennes ont été passées au crible génétique afin de prouver que les bactéries sont capables de communiquer en échangeant des informations par signaux chimiques ou fragment d’ADN. Les tâches sont ainsi coordonnées et réparties en fonction des situations auxquelles les bactéries sont confrontées et les prises de décision peuvent être collectives ou se faire individuellement. Certes, on peut comparer cette forme d’intelligence à celle des fourmis ou des abeilles, néanmoins, le fait est que ces êtres microscopiques ont bien un QI et sont bien plus futés qu'ils ne le paraissent ! Les micro-organismes sont à des années-lumière d’avoir notre intelligence, mais au rythme auquel nous laissons la technologie guider nos enfants, on ne sera pas surpris que ces derniers ne soient pas aussi intelligents qu’on l’aurait souhaité.

Articles similaires