Le-questionnaire-medical

Le secteur des pompes funèbres est soumis à une règlementation très stricte qui vise à éviter les abus. Aujourd’hui avec l’essor des outils internet, il est facile et rapide de comparer les prestations des entreprises de pompes funèbres entre elles afin de trouver celle qui est le plus adaptée.

Avant de contracter une assurance décès, le souscripteur doit souvent remplir un questionnaire médical. En effet, beaucoup d’assureurs ou d’entreprises de pompes funèbres fixent le montant de leurs cotisations en fonction des réponses fournies par le futur client. Cette pratique est couramment utilisée par les assurances obsèques et décès car elle permet d’évaluer le risque en fonction de l’état de santé du souscripteur. En effet, le montant du capital reversé  dépend principalement du nombre de cotisations que l’assuré va verser. Il est toutefois possible de trouver une assurance obsèques qui n’exige pas cette formalité car dans le secteur des assurances, la concurrence est plutôt rude.

Le questionnaire médical destiné à une compagnie d’assurance obsèques et décès comprend des questions variées qui servent à donner des informations précises sur le futur bénéficiaire. On y trouve des questions relatives au poids, à l’âge et à la taille. L’assureur veut aussi connaitre des détails sur l’historique récent et le suivi médical du demandeur : traitements en cours, interventions chirurgicales subies, maladie grave comme cancer, sida… L’assuré est-il fumeur ou non ainsi que des renseignements sur les antécédents médicaux au niveau de la famille. Avant de pouvoir souscrire une assurance décès, le bénéficiaire doit répondre à toutes ces questions pour évaluer le risque encouru d’un point de vue strictement médical. Si les réponses ne correspondent pas à la réalité, l’assuré risque le non-remboursement.

Pour souscrire une convention obsèques, une entreprise de pompes funèbres comme www.officiel-des-obseques.com/ ne demande pas de questionnaire médical car elles n’ont pas à couvrir de frais médicaux ou une invalidité. Le questionnaire médical est toujours exigé dans des contrats d’assurance décès qui couvrent aussi des invalidités ou des incapacités au travail. Les garanties et les conditions varient d’une assurance à l’autre et l’absence de questionnaire médical influe souvent sur les prix qu’elle propose. Plus de risques, est synonyme de couverture plus coûteuse. Le refus d’honorer un contrat d’assurance santé est courant s’il est prouvé que le bénéficiaire souffrait déjà de sa maladie au moment de la signature. Le questionnaire médical est un passage obligé et il est fortement conseillé de le remplir avec honnêteté.

Pour découvrir plusieurs informations sur différents équipements médicaux nécessaires, consultez www.vente-equipement-medical.fr/.

Articles similaires